Ce site utilise des cookies nécessaires pour vous offrir une bonne expérience de navigation. Nous utilisons également des cookies pour analyser le trafic et la performance du site. Continuez à naviguer si vous acceptez notre utilisation ou découvrez comment nous utilisons vos données personnelles et comment gérer vos cookies.

Le compostage

Le compostage est un processus biologique efficace et ingénieux de conversion et de valorisation de nombreux déchets organiques.

Le rôle des matières organiques et de leur recyclage

Parmi tous les déchets, les déchets organiques ont le meilleur rendement énergétique, étant donné qu'ils peuvent être réabsorbés par notre environnement. Le meilleur moyen de retraiter ou de recycler ces déchets organiques est leur digestion par divers organismes vivants, de façon aérobique (compostage) ou anaérobique (fermentation).

Les trois ingrédients nécessaires au compostage :

  • Les matières brunes : feuilles mortes, branches et brindilles
  • Les matières vertes : herbe coupée, déchets végétaux, restes de fruits ou marc de café
  • L’eau

Il est essentiel d’avoir la bonne quantité de matières brunes, de matières vertes et d’eau dans votre compost  afin d'obtenir assez de carbone, d'azote et d'eau pour décomposer la matière. 

Attention à ne pas inclure :

● Pain, riz, viande et produits laitiers - Bien que potentiellement compostables, ces derniers attirent particulièrement les insectes et peuvent encourager des bactéries toxiques à se développer.

● Huile de cuisson - Tout comme les produits ci-dessus, l’huile de cuisson peut attirer les insectes. Cela peut également bouleverser l’équilibre entre l’air et l’humidité dans votre compost.

● Plantes malades ou résistantes - Leurs maladies peuvent finir par se propager dans votre tas de compost.

● Excréments et produits d’hygiène personnels utilisés – ces articles présentent des risques sanitaires élevés.

● Sciure – À moins que vous sachiez que le bois n'a pas été traité, il peut contenir des substances chimiques toxiques. 

● Noix – Elles peuvent contenir du juglone, un mélange toxique pour certaines plantes.

● Produits inorganiques.

Créer votre propre compost

Si vous souhaitez tenter votre propre compostage, suivez ces simples étapes :

1. Sélectionnez un endroit sec et ombragé proche d’une source d’eau pour votre tas ou bac de compost.

2. Ajoutez la matière brune et verte que vous avez collecté, en vous assurant que les morceaux les plus larges soient coupés ou déchirés.

3. Ajoutez les matières sèches,  puis humidifiez les.

4. Une fois votre tas de compost obtenu, mélangez-y  l’herbe coupée et les déchets verts. Ensevelissez ensuite vos déchets organiques à 25 cm de profondeur. Optionnel : couvrez le dessus du compost avec une bâche pour le garder humide. Lorsque la matière supérieure est sombre et très colorée, votre compost est prêt. Ce processus dure généralement entre 2 mois et 2 ans.

Conseils pour composter près de chez vous :

Si vous ne pouvez pas composter vos déchets alimentaires chez vous, il existe d'autres solutions.

Recyclage à échelle locale : Il est plus simple de commencer avec les composteurs collectifs mis à disposition par votre mairie. Une recherche rapide sur internet devrait vous permettre de vous renseigner sur vos points de compostage locaux.