Que deviennent les déchets ?

À la différence des recycleurs municipaux classiques, TerraCycle se concentre sur un large éventail de catégories de déchets qui ne sont en général pas recyclables au niveau local.

Notre processus commence au sein de notre équipe R&D qui est composée de scientifiques internes et de spécialistes en matières. Ils travaillent dans nos différents bureaux et collaborent avec des universités renommées afin d’analyser les matières et de déterminer la meilleure façon de les transformer. Ils examinent notamment la manière de décomposer les déchets, de séparer les matières, puis de les recycler pour leur donner un nouvel usage.

Lorsque la partie R&D est terminée et qu’un nouveau programme de recyclage prend vie, notre équipe dite « matière » met en place une chaîne logistique pour organiser la collecte, le tri et le recyclage des déchets, mais aussi la mise en marché de la nouvelle matière recyclée. Afin de garder une longueur d’avance sur les innovations dans le domaine des emballages et sur l’évolution des technologies, nous travaillons avec de nombreux partenaires logistiques spécialisés dans le tri et le traitement des déchets pour que nos solutions prennent vie.

LA R&D ET L’EXAMEN DES RÉGLEMENTATIONS

TerraCycle réalise des analyses profondes pour expertiser les matières que nous prévoyons de recevoir et de recycler :

  • Réglementation : nous examinons les réglementations municipales, régionales et nationales pour confirmer les procédures de collecte, d’expédition ou de stockage des déchets que nous acceptons.
  • Possibilités techniques pour le recyclage : nous évaluons la composition des déchets acceptés afin de déterminer la manière dont ils doivent être triés, traités et transformés en matières premières qui peuvent être utilisées pour fabriquer de nouveaux produits recyclés.
  • Aspects pratiques du recyclage : nous nous appuyons sur des facteurs réels (comme les niveaux de contamination ou les contraintes liés aux fournisseurs et aux équipements) pour confirmer que notre chaîne logistique de recyclage est viable.

Le siège international de la R&D de TerraCycle est établi dans le « Rutgers University EcoComplex », un centre de recherche spécialisé dans les secteurs de l’environnement et des énergies renouvelables.

RÉCEPTION ET ENREGISTREMENT

Les déchets sous colis sont envoyés à Les déchets sous colis sont envoyés à nos infrastructures locales de récupération de matériaux TerraCycle (MRF), présentes dans le même pays d'où proviennent les déchets. TerraCycle opère dans 21 pays et dispose de plus de 35 installations de récupération des matériaux (MRF) dans le monde. Lorsque le colis d'un collecteur arrive à l'une de nos MRF, nous le scannons pour enregistrer les informations relatives à l’envoi, la date, le poids et les matériaux qu'il contient.

Les centres de valorisation matière TerraCycle sont des sites spécialisés qui reçoivent des déchets, enregistrent des données, séparent manuellement les différentes matières (le cas échéant) et les regroupent pour être recyclés.

TRI ET AGRÉGATION

Nous trions les matériaux en fonction de leurs caractéristiques et de leur composition par le biais de techniques spécifiques. Les matériaux sont ensuite agrégés pour atteindre des seuils de volume minimum en vue d'un traitement ultérieur.

Nous utilisons une grande variété de technologies de tri, notamment le tri manuel, la séparation granulométrique, l'évier/flotteur, l'optique, la densité de l'air, la gravité et le magnétique pour acheminer les matériaux vers un traitement et une manipulation appropriés.

L'incinération (ou toute autre forme de conversion des déchets en énergie) est évitée et n'est jamais utilisée comme solution de fin de vie pour tous les produits que nous considérons recyclables. Vous pouvez consulter tous les produits acceptés sur nos pages de programmes de recyclage. Nous utilisons la valorisation énergétique des déchets uniquement pour les matériaux non-conformes que nous recevons (c'est-à-dire les matériaux non acceptés dans nos programmes de recyclage) ou ceux qui, légalement, doivent être traités de cette manière (c'est-à-dire les déchets médicaux).

Ces photographies prises dans l’un des centres de valorisation matière TerraCycle montrent les membres de l’équipe en train de regrouper les matières qui viennent d’être triées afin d'être traitées.

NETTOYAGE ET TRAITEMENT

Une fois triés par catégorie, les différents matériaux sont nettoyés et envoyés à des partenaires qui les transforment en matières utilisables.

Par exemple, les métaux et l'aluminium sont déchiquetés et fondus en tôles, lingots ou barres. Le verre est broyé et fondu pour être utilisé dans de nouvelles bouteilles en verre (s'il est transparent), ou dans des applications de briques, de ciment ou de béton (s'il est coloré). Le caoutchouc est généralement cryobroyé pour le congeler, puis réduit en poudre pour les revêtements de sol. Les matières organiques sont compostées ou utilisées dans les engrais industriels et commerciaux.

Nous collectons énormément de déchets plastiques dans le cadre de nos programmes. Nous réduisons leur taille (les matières sont déchiquetées ou broyées), puis les faisons fondre et les reformons en granulés, en flocons ou sous forme de poudre. Nous contrôlons de près la qualité du mouvement des matières à chaque étape du processus de recyclage. Cela nous permet de tracer où les matériaux ont été envoyés et pourquoi.

Les membres de l’équipe TerraCycle préparent la matière pour le recyclage. TerraCycle travaille avec des partenaires externes (qui sont pré-qualifiés et formés par notre équipe « matière ») pour garantir le traitement de tous les déchets.

PRODUITS RECYCLÉS

Après avoir été recyclés en matière première, les déchets sont vendus à des entreprises qui se trouvent au bout de la chaîne de recyclage et gèrent la fabrication des produits finis. Ces produits finis peuvent être : des meubles d'extérieur, des terrasses, des palettes d'expédition en plastique, des arrosoirs, des conteneurs et des bacs de stockage, des tubes pour les applications de construction, des dalles de sol, des revêtements de surface d'aires de jeux et de terrains d'athlétisme, et bien plus encore.

Les bancs, les aires de jeux et les bacs de jardin sont quelques-uns des nombreux produits finis qui peuvent être fabriqués à l’aide des matières collectées et recyclées dans le cadre de nos programmes.

Notre point de vue sur les solutions de gestion des déchets

TerraCycle utilise-t-il le recyclage mécanique ou chimique ?

En général, TerraCycle utilise les solutions qui garantissent un recyclage dit « technique », mais aussi dit « pratique ». Le recyclage technique permet de transformer les matières en une nouvelle forme réutilisable, souvent en laboratoire. Il ne tient pas compte de la viabilité économique du recyclage, mais est tout de même indispensable. De son côté, le recyclage pratique pour les déchets difficiles à recycler se vérifie si une chaîne logistique spécialisée en gestion de déchets peut les recycler de manière rentable.

Les recycleurs sont principalement des entreprises à but lucratif et se concentrent donc sur le recyclage des catégories de déchets avec lesquelles ils peuvent réaliser des bénéfices. Les coûts de collecte et de traitement de la plupart des produits ou emballages sont généralement supérieurs à la valeur des matières recyclées obtenues. Ils ne sont donc pratiquement pas recyclés à grande échelle à l’heure actuelle, bien qu’ils soient recyclables sur le plan technique. C’est la raison pour laquelle TerraCycle a décidé de s’attaquer à ce problème et de le résoudre.

Le recyclage mécanique permet de récupérer les déchets et de les transformer en matières utilisables en les décomposant, puis en les transformant en de nouveaux objets. C’est ainsi que la plupart des déchets collectés par TerraCycle sont traités. Actuellement, cette méthode est la plus efficace pour garantir un recyclage pratique à une échelle convenable.

Le recyclage chimique est un terme générique regroupant différents processus qui modifient chimiquement les plastiques afin de les préparer au traitement, soit en les chauffant et en réduisant leur quantité d’oxygène à l’aide de la solvolyse ou soit à travers d’autres méthodes. À l’heure actuelle, TerraCycle utilise des solutions de recyclage chimiques pour certains usages et nous avons fait d’importants investissements en R&D afin de tester de nouvelles solutions. Nous n’examinerons pas les méthodes de recyclage chimiques qui transforment le plastique en carburant ou en énergie.

Notre vision sur la résolution de la crise des déchets

Dans un monde idéal, TerraCycle n'existe pas. Nos programmes de recyclage viennent répondre au problème environnemental des déchets qui n'a cessé de croître depuis les années 50.

Non seulement nous aidons nos partenaires à recycler leurs produits et emballages mais aussi à introduire du contenu recyclé, à produire des articles recyclables et à faciliter leur réutilisation notamment grâce à Loop. Notre objectif est de réduire le besoin de recourir aux programmes de recyclage tout en aidant les entreprises à rendre leurs produits et emballages réutilisables ou recyclables localement.

Nous commençons par les produits linéaires (ceux étant éliminés en fin de vie et non recyclables localement) pour créer un moyen de les collecter et de les recycler. Certains articles ne sont pas recyclables localement, car pour les infrastructures, leur collecte et leur traitement coûtent plus cher que la valeur des matériaux une fois recyclés. Pour pallier ce déséquilibre, nous nous associons à diverses parties prenantes comme les fabricants, les détaillants, les municipalités et les particuliers afin de couvrir les coûts de collecte et de traitement de ces déchets, en déduisant la valeur des matériaux recyclés. C’est ce que nous appelons la "responsabilité élargie du producteur". À partir de là, nous collaborons avec nos partenaires pour les aider à produire en fonction des moyens locaux, à intégrer du contenu recyclé dans leurs produits et à évoluer vers des solutions plus circulaires via la réutilisation et la réduction.

Il n'y a pas de "solution miracle" pour résoudre la crise planétaire des déchets, si ce n'est de moins consommer. Les parties prenantes doivent travailler ensemble pour trouver des solutions d’envergure à ce problème. Pour cela, nous nous réunissons au conseil d'administration du Product Stewardship Institute (PSI) ; nous participons aux comités sur l'économie circulaire pour le Forum économique mondial ou la Fondation Ellen MacArthur ; et nous soutenons les organisations locales, nationales et mondiales sur des sujets tels que le développement de la responsabilité élargie du producteur. Nous sommes membres des pactes américains, britanniques, canadiens et de l'ANZ Plastics Pacts, membres du conseil de Sustainability in Packaging, du Ocean Plastics Leadership Network, et bien plus encore.

Malgré les progrès d’envergure existants, chacun de nous peut encore faire beaucoup au quotidien. Avant d'acheter du neuf, demandez-vous s'il n'y a pas quelque chose que vous pourriez réutiliser ou upcycler à la place. Tentez de soutenir les entreprises qui favorisent l'économie circulaire. Par exemple, les marques qui proposent des solutions durables pour leurs produits ou emballages. Plus nous verrons les déchets comme une ressource, plus nous Éliminerons la Notion de Déchet®.